Disparition d’une tablette à l’assemblée nationale : Telliano, principal suspect…

Un fait rarissime s’est déroulé lundi à l’assemblée nationale. Le député de Mandiana Yaya Traoré a signalé la perte de sa tablette au bureau du comptable du parlement. La vidéo-surveillance, selon ses dires, met en cause le parlementaire Jean Marc Telliano.

‘’Celui qui a pris l’appareil est un collègue, il continue à nier’’, indique le député Aly Nabé du RPG Arc-en-ciel qui relate les conditions dans lesquelles la tablette a disparu. ‘’Nous étions partis prendre le prix du carburant pour la restitution à l’intérieur du pays. Le député Traoré était venu dans le bureau du comptable pour émarger. Il a oublié son iPad sur la table. A sa sortie, c’est Telliano qui est rentré avec d’autres’’.

‘’L’appareil était sur la table. Quand notre ami [Yaya Traoré] s’en est rappelé, il est revenu au bureau du comptable, mais n’a pas trouvé l’appareil. Il s’est rappelé des personnes qui étaient là quand il sortait. Il a essayé de les joindre au téléphone un à un. Tous ont dit qu’ils n’ont pas pris, y compris Telliano’’, explique notre interlocuteur.

Par la suite, dit-il, le comptable s’est rappelé de l’existence d’une caméra de surveillance dans la pièce. ‘’On a fait appel au conseiller politique du président de l’assemblée nationale et à des députés qui étaient présents. Un technicien est venu et on a parcouru les images. On a vu que c’est Telliano qui a pris l’appareil. Il l’a fait de façon délibérée’’, accuse-t-il sans prendre de gants.

Selon l’honorable Nabé, la tablette qui a disparu est dérouillée par un mot de passe. ‘’Avant qu’il ne la prenne, Telliano l’a ouverte et essayé de la décoder, mais il n’a pas pu. Une deuxième et troisième fois, il n’a pas pu. Il a mis son téléphone là-dessus. Quand il a fini d’émarger, il est sorti avec’’, estime le parlementaire.

Il ajoute que des démarches ont été menées pour convaincre Telliano de rendre la tablette. ‘’Depuis hier soir, on essaie de lui faire comprendre. Ils nous a tous insultés et a dit qu’il est prêt à répondre partout sans se rendre compte que nous avons toutes les preuves’’, explique le député Aly Nabé.

‘’Il a dit que l’appareil qu’il a amené avec lui l’appartient, mais on se disait que vu qu’il n’a pas pu le décoder et qu’il n’y arrive pas à le faire, peut-être, qu’il allait avoir la conscience de le retourner. Mais c’est un vol intentionné’’, qualifie notre interlocuteur.

Comments

comments

Partager